LES SEPT SOEURS – LA SOEUR DU SOLEIL – TOME 6

De Lucinda Riley
Edition Charleston
Lu en Mai 2021
Saga familiale – Tome 6

Résumé :
A la mort de leur père (Pa Salt), Electra et ses sœurs doivent revenir en catastrophe à Genève pour ouvrir le testament de celui-ci. Il lègue à chacune un mystérieux indice qui leur permettra de percer le secret de leur origine. Toutes ayant été adoptée dans différentes parties du monde. Après Maia, Ally, Star, Cece et Tiggy, nous retrouvons Electra dans ce tome 6, que nous suivons au Kenya à la recherche de ses origines.

Avis de Né : 5.5/6
Comme toujours Lucinda Riley mélange présent et passé et nous emmène au Kenya en 1939 avec Cecily Huntley-Morgan qui fuit New York, à la suite d’un chagrin d’amour. Son destin sera à jamais changer avec l’arrivée de la guerre et sa rencontre avec la tribu Massaï. Electra pourra enfin faire face à ses démons de l’alcool et la drogue. Pour ma part un excellent 6ème tome dynamique et passionnant.

Le mystère demeure Pa Salt est-il vraiment décédé ?
Y a t-il une septième soeur ? La réponse se précise à fin du sixième tome quand une nouvelle énigme arrive à Atlantis au bord du Lac Léman.

Pour rappel toutes les soeurs portent un nom tiré de la constellation des Pléiades.

https://2copinesetdeslivres.ch/?s=sept+soeurs

CELLES QUI RESTENT

De Samuelle Barbier
Edition Hugo Roman
Lu en janvier 2021

Résumé :
Une histoire de trois soeurs aux liens si forts. Quand Constance décide d’arrêter d’exister en se jetant du haut d’un pont, cela va à jamais changer la vie de Clara et Lucy.

Avis de Né : 5/6
Comment parler de ce roman aux sujets difficiles le suicide, le deuil. Une histoire qui m’a profondément touchée. Samuelle Barbier sait utiliser avec habilité les mots justes pour décrire nos douleurs lors de notre chemin de deuil. En effet, ses phrases en parle avec émotion sans pour autant tomber dans le larmoyant. J’ai entendu le murmure et les mots doux de Lucy et Clara à mes oreilles.
Un livre sortit sans bruit mais qui saura trouver ses lecteurs et les toucher de plein coeur.

« Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s’épanouit sous le silence
Ton absence »

Yves Duteil, Ton absence

Avis de Lie 5,5/6

La trame de ce roman est terriblement triste puisqu’il parle de suicide d’une jeune femme et de ses conséquences sur sa famille. Nous suivons Clara et Lucy, ses sœurs et Antoine leur ami d’enfance, mais également Marielle une retraitée témoin du drame, nous embarquons sur le chemin de l’acceptation et de la renaissance.
Nous nous mettons dans la peau des différents personnages qui chacun vivent différemment ce deuil.
Un plume magnifique qui fait réfléchir, pleurer mais surtout se rapprocher de ceux qu’on aime. 

« Il y aura fallu que tu t’endormes pour toujours pour qu’enfin je me réveille. »

« Ça fait mal de perdre quelqu’un qu’on aime. Inutile de chercher à quantifier. Ça fait mal, un point c’est tout. »

SOUVIENS-TOI D’AIMER

De Léa Volène
Chez City
Lu en avril 2021

Résumé :
Depuis son divorce, rien ne va plus dans la vie de Bettina. Son fils est parti vivre avec son père, à des centaines de kilomètres. Alors qu’elle est mutée dans la région où ils vivent désormais, elle espère que tout va changer. Grâce à de nouvelles amitiés, Bettina entrevoit l’espoir d’un nouveau départ.

Avis de NéLie : 5/6
Nous avons découvert ce roman à travers un concours lancé par @thebooktrotteuses qui fait voyager les livres, une excellente idée !
Pour nous, ce premier roman de Léa Volène est une très belle surprise @lea_lit_ecrit. Les personnages sont attachants et pour certains hauts en couleur, ils nous emportent rapidement dans leurs histoires. Quelques passages aux pointes d’humour nous font penser à un roman de Carène Ponte.
De plus, Léa nous a donné l’envie de visiter Lille qui est maintenant sur notre « To-do list week-end ».

Nous recommandons cette lecture drôle et optimiste qui fait du bien. Nous nous réjouissons de retrouver cette autrice dans un prochain roman.

LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEURS

De Olivia Ruiz
JC Lattès
Lu en décembre 2020

Résumé :
Lors du décès de sa grand-mère, une jeune femme hérite une commode qui l’a fait fantasmer toute son enfance. Le temps d’une nuit, elle va ouvrir les 10 tiroirs et découvrir la vie de son Abuela ainsi que des secrets bien dissimulés.

Avis de Né : 5/6
Une belle découverte de fin d’année. Un roman colorés où il est question de déracinement et de transmission. Quel magnifique cadeau que lui fait sa grand-mère en lui léguant cette commode où la petite fille peut enfin comprendre d’où elle vient qu’elles sont ses racines espagnoles.
Beaucoup d’intensité dans les émotions, nous passons du sourire aux larmes.
Il souffle comme un vent de liberté sur ce livre.

Avis de Lie : pas terminé
Je n’ai pas réussi à entrer dans cette histoire malgré le fait que j’étais la première des 2 copines à vouloir le lire. Peut-être, s’agit-il d’un sujet trop sensible pour moi qui ai dû vider l’appartement de ma propre grand-mère, du coup, j’ai eu du mal à prendre du recul sur l’histoire.
A contre coeur, je n’ai pas pu finir ce livre.

LES PROTEGES DE SAINTE KINGA

De Marc Voltenauer
Slatkine & Cie
Lu en septembre 2020

Résumé :
L’intrigue se déroule sur deux périodes, alors que l’une des histoires évoque l’arrivée d’Aaron Salzberg, en mai 1826, descendant d’une diligence sur la place de Bex. Son exil dans les Alpes vaudoises va tourner à la tragédie.
L’autre intrigue se déroule de nos jours, où un homme déguisé en Charlot, retient en otage des élèves d’une classe en sein d’une mine. Deux intrigues qui ont des liens communs : les fameuses mines de sel de Bex. Le compte à rebours commence pour l’inspecteur Auer.

Avis de Né : 5/6
J’étais ravie de retrouver les personnages de Marc Voltenauer dans ce quatrième opus. Un roman où je suis rentrée directement dans l’histoire. Les personnages sont captivants, le rythme est soutenu, l’inspecteur Auer est un peu en retrait ce qui n’est pas désagréable dans le déroulement de l’enquête. Nous sommes vraiment centrer sur l’intrigue ainsi que sur les chapitres racontant l’année 1826.
Je remercie Marc de prendre son temps entre chaque roman ce qui se ressent énormément dans ses recherches historiques. Le résultat est vraiment excellent, nous visualisons magnifiquement bien notre belle région.
J’ai apprécié le brin de folie de la fin.

LE SYNDROME DU SPAGHETTI

De Marie Vareille
Edition pocket jeunesse
Lu en janvier 2021

Résumé :
Léa adolescente de 16 ans est un grand espoir de la ligue féminine de baskets des Etats-Unis. Elle doit commencer sa formation mais un drame va interrompre ses projets tout tracés. Mais le destin va mettre sur sa route Anthony jeune homme en rupture sociale.

Avis de Né : 4/6
Pour ma part, je suis un peu mitigée sur cette histoire : certains passages étaient ennuyeux par exemple dans les chapitres de flirt et d’autres étaient passionnants comme les chapitres avec la maman et la soeur dans leurs reconstructions après le drame. Après la lecture d’exellentes chroniques sur ce livre ! je suis peut-être passé à côté de cette histoire ?
J’ai nettement préféré le premier roman de Marie Vareille.
Lien et chronique ci-dessous.

Avis de Lie : 5/6
J’aime énormément cette auteure et son dernier roman ne déroge pas à la règle. On entre directement dans le monde du basket et des amours d’adolescent jusqu’au jour où tout bascule dans l’univers de la jeune femme.
Beaucoup d’émotions une belle histoire qui nous rappelle que l’important et de ne jamais baisser les bras et continuer à se battre malgré les épreuves.

LES LENDEMAINS

De Mélissa Da Costa
Albin Michel
Lu en Décembre 2020

Suite à un tragique accident, Amande ne pensait pas que l’on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l’ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les anotations manuscrites de Mme Hugues, Amande s’atelle à redonner vie au vieux jardin abandonné.

Avis de Né : 5/6
Après « Tout le bleu du ciel » qui m’avait transporté (https://2copinesetdeslivres.ch/?s=ciel). Le deuxième roman est toujours attendu avec impatience et nous sommes parfois déçu, mais là Mélissa Da Costa s’en sort à merveille.
L’auteure aborde à nouveau un sujet sensible, la perte d’un être cher. Le début du roman est dur, violent, il nous prend aux tripes. En seconde partie, la plume est bienveillante et pleine de douceur, Mélissa Da Costa, amène son héroïne sur le chemin de la reconstruction qui se fera au fil des saisons et des rencontres tout en prenant soin de son jardin.
Ce roman raisonne très fort en moi, surtout le lien qu’il y a entre le deuil et les saisons. Après un hiver froid et sombre au printemps la vie renaît.

Un véritable hymne à la vie.


LÀ OÙ CHANTENT LES ECREVISSES

De Délia Owens
édition du Seuil
Lu en septembre 2020

Résumé :
Kya abandonnée par sa famille à l’âge de dix ans doit apprendre à survivre seule dans une cabane dans les marais au fin fond de la Caroline du Nord.
La solitude et la débrouille seront son chemin jusqu’au jour où une personne mal intentionnée lui promette une autre vie.

Avis de Né : pas terminé
J’ai commencé cette lecture sur les conseils et l’enthousiasme de Lie. Malheureusement, je n’ai absolument pas partagé son avis. Très vite, je me suis sentie prise aux pièges de ces marais, comme angluée dans des sables mouvents. Je n’ai pu terminer cette lecture trop opresante pour moi !

Avis de Lie 5,5/6
Un titre et une page de garde magnifique qui m’a tout de suite attirée. On sent vraiment que l’auteur est une spécialiste des ouvrages sur la nature. En effet, c’est son premier roman après plusieurs livres de botanique, tout est si bien décrit, les oiseaux, animaux et saisons, qu’on a l’impression de suivre la jeune Kya dans chaque étape de son apprentissage. Par ailleurs, tout est là pour qu’on s’attache à ce personnage qui doit s’adapter et survivre dans ce milieu hostile.
Cette petite fille rejetée par tous, car sale et pieds nus, deviendra « la fille des marais ». Jusqu’au jour où le playboy du coin, avec qui elle entretenait une liaison, est retrouver mort…
Une histoire qui m’a littéralement touchée et happée de bout en bout de ma lecture.

LE JOUR OÙ

D’Amélie Antoine
Editions de Noyelles
XO Editions
Lu en octobre 2020

Résumé :
Printemps 2019, un cimetière parisien.
Rebecca a pris l’habitude de venir fleurir des tombes à l’abandon.
Benjamin, lui, vient assister à l’enterrement d’un inconnu.

Avis de Né : 6/6
Une histoire qui m’a entièrement transportée, le sujet de la reconstruction après un deuil, est sombre mais tellement bien raconté avec beaucoup de sensibilité. L’auteure trouve les mots justes sans dénaturer ses deux personnages, avec leurs parts d’ombres, qu’ils arrivent tout doucement à mettre de côté afin de voir que la vie vaut la peine d’être vécue, et ce malgré de profondes cicatrices.

Avis de Lie : pas terminé
Je ne suis pas si emballée que ma copine, pour moi le rythme est trop lent et n’a malheureusement pas su me séduire. Malgré le fait que cette histoire semblait avoir tout pour plaire.
Je n’ai d’ailleurs pas terminé roman.