CELLES QUI RESTENT

De Samuelle Barbier
Edition Hugo Roman
Lu en janvier 2021

Résumé :
Une histoire de trois soeurs aux liens si forts. Quand Constance décide d’arrêter d’exister en se jetant du haut d’un pont, cela va à jamais changer la vie de Clara et Lucy.

Avis de Né : 5/6
Comment parler de ce roman aux sujets difficiles le suicide, le deuil. Une histoire qui m’a profondément touchée. Samuelle Barbier sait utiliser avec habilité les mots justes pour décrire nos douleurs lors de notre chemin de deuil. En effet, ses phrases en parle avec émotion sans pour autant tomber dans le larmoyant. J’ai entendu le murmure et les mots doux de Lucy et Clara à mes oreilles.
Un livre sortit sans bruit mais qui saura trouver ses lecteurs et les toucher de plein coeur.

« Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s’épanouit sous le silence
Ton absence »

Yves Duteil, Ton absence

Avis de Lie 5,5/6

La trame de ce roman est terriblement triste puisqu’il parle de suicide d’une jeune femme et de ses conséquences sur sa famille. Nous suivons Clara et Lucy, ses sœurs et Antoine leur ami d’enfance, mais également Marielle une retraitée témoin du drame, nous embarquons sur le chemin de l’acceptation et de la renaissance.
Nous nous mettons dans la peau des différents personnages qui chacun vivent différemment ce deuil.
Un plume magnifique qui fait réfléchir, pleurer mais surtout se rapprocher de ceux qu’on aime. 

« Il y aura fallu que tu t’endormes pour toujours pour qu’enfin je me réveille. »

« Ça fait mal de perdre quelqu’un qu’on aime. Inutile de chercher à quantifier. Ça fait mal, un point c’est tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.