LE TRAIN DES ENFANTS

Viola Ardone
Edition Albin Michel
Lu en février 2021

Résumé :
Naples 1946. Pour fuir la misère d’après guerre, Amerigo 8 ans, quitte sa mère et son quartier pour monter dans un train avec des milliers d’autres enfants. Il traversera toute la péninsule et passera quelques mois dans une famille du Nord. Nous suivons ici une partie de l’histoire qui a marqué l’Italie, à l’aube du communisme dans un pays ravagé par la deuxième guerre mondiale.

Avis de Lie : 6/6 coup de coeur
Tout d’abord c’est la couverture du livre qui m’a plu, cette photo est magnifique. Puis à travers ce voyage, ce qui m’a touché c’est cette façon dont est écrite cette histoire en trois temps.
Tout d’abord, Amerigo enfant, nous décrits son quartier de Naples, son voyage dans le train avec les peurs et l’incompréhension puis la famille à Modène.
Ensuite, après le séjour devoir retourner dans le sud chez sa mère.
Finalement, Amérigo à cinquante ans et de retour dans son village natal et parle avec sa mère décédée.

J’ai senti toutes les émotions, les regrets, les non-dits, la pauvreté, la filiation très forte entre les régions d’Italie, les souvenirs, les amitiés, la puissances des racines et les chaussures pour l’ancrage.!

Avis de Né : 5/6
Au contraire de ma copine la couverture m’a un peu stressée, j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Suite à sa lecture et son enthousiasme, je me suis lancée et je ne suis pas déçue. Un très beau récit. Toutefois, j’ai été déstabilisée pour la partie racontée par l’enfant, à la fois enfantine et par moment trop adulte. J’ai apprécié ce récit qui est inspiré de fait politique et social réels, une partie de l’histoire italienne que je ne connaissais pas.
Ce roman est à la fois mélodieux et acidulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.