LA PYTHIE

De Mélanie Chappuis
Editions Slatkine
Lu en décembre 2018

Résumé : 
Adèle, étudiante en psychologie qui vit à Genève, amoureuse et entourée par sa famille. Suite à un orgasme prémonitoire, Adèle dévastée se sent obligée de partir à la recherche de ses origines.

Avis de NéLie : 5/6
Un portrait de femme inhabituel et délicat en quête de son identité de ses racines profondes en rapport avec la terre chilienne. Adèle nous emmène de Genève à la Cordillère des Andes. Elle va devoir fouiller dans les secrets de famille en utilisant des chemins plus ou moins occultes. 
Cette histoire nous apporte de la force, sous la plume sensible et attachante de Mélanie Chappuis qui nous parle toujours aussi bien du destin de femme particulière.

Comme dans son précédent livre : Ô vous, soeurs humaines

https://2copinesetdeslivres.ch/o-vous-soeurs-humaine/

Le petit ++, Merci à Mélanie Chappuis pour le moment de partage  jeudi 20 décembre 2018 au café Slatkine entourée de la musique d’Aliose, Guillaume Pi et Doris Sergy.

MONSIEUR QUINCAMPOIX

De Fred Bocquet
Edition Cousu mouche
Lu en octobre 2018

Résumé :
Un petit livre qui raconte l’histoire d’un homme qui après être tombé dans la baignoire de sa salle de bain est réincarné en bouledogue français que sa femme vient adopter.

Avis de Lie 5,5/6
J’ai beaucoup rigolé, ce livre est touchant et piquant. Il nous apprend, surtout, à mieux regarder l’autre.

Merci pour les conseilles de la libraire Atmosphère qui me l’a conseillé.
http://www.blogatmosphere.ch

AVANT QUE L’OMBRE…

De Marie Javet
Plaisir de Lire
Lu en juillet 2018

Résumé :

1977-1982 Mais que c’est il passé dans cette étrange demeure ?
2015 Que veut l’ombre qui rôde et qui vient réveiller les secrets des habitants de la maison ?

Avis de Né : 4.5/6
Un suspens psychologique habile où les habitants de la maison tombent, disparaissent les uns après les autres. Les personnages sont inquiétants et secrets, un bémol pour Camille qui est un peu trop conciliante à mon goût. J’aurai bien voulu en savoir plus sur son mariage et sa chute. Il m’a manqué un peu de frisson lors de ma lecture toutefois dans l’ensemble une intrigue bien construite à la manière d’une partie d’échec.

Avis de Lie : 4/6
Pour ma part, j’ai eu de la peine à entrer dans l’histoire, le huis clos m’a pesée dès le début, par contre nous sentons bien l’ambiance ombrageuse qui plane sur cette maison les fantômes sont là et vont y rester.
Les personnages m’ont plutôt énervé et mon sentiment est perplexe car je trouve que le personnage principal de Camille accepte beaucoup de choses sans trop réagir.
J’ai beaucoup aimé les retours par chapitre sur les années 80 ils sont intéressants et extrêmement bien documentés.

Nous avons été troublée par le choix de la couverture que nous ne trouvons pas très accrocheuse. Nous avons eu l’occasion d’en discuter avec Marie Javet et nous comprenons mieux son choix. Maintenant à vous de vous faire votre opinion après lecture du roman.

PETITE

De Sarah Gysler
Editions des Equateurs
Lu en septembre 2018

Résumé :
Le récit autobiographique de Sarah Gysler qui va traverser l’Europe seule pour atteindre le cap Nord, en stop et sans argent… pour sauver sa vie.

Avis de Né : 6/6
Ce livre est une claque à nos certitudes !
Sarah Gysler à une vision bien percutante pour son jeune âge sur le monde qui nous entoure, cela m’a fait réfléchir sur nos choix, notre éducation, sur nos envies de toujours plus !
Je l’ai lu d’une traite, je pense que nous devrions le faire lire à tous nos proches jeunes ou moins jeunes.

Extrait « Je me suis toujours sentie très proche de mon père… Il nous a offert le plus beau des cadeaux, celui de pouvoir être petits avant de devenir grands. »

Avis de Lie : 6/6
Pour moi il a été un livre bouleversant, Sarah à l’âge de mon premier fils et il m’a fait comprendre beaucoup d’erreur que l’on fait parents et m’a balancé surtout ma propre éducation que j’ai répété et ce malgré que je ne voulais pas le faire.

J’ai été fascinée par son écriture coup de poing, belle jeune poétique…
Sarah nous emporte avec elle et nous ouvre les yeux sur les échanges qu’elle va créer avec la majorité de ses rencontres sur sa route.
Je ressors plus humaine avec l’envie de rencontrer d’autre peuples.

Extrait « J’ai gagné de ces échanges une indéniable leçon de vie : la gratitude et la générosité rendent heureux. »

Retrouvez Sarah Gysler sur son blog http://laventurierefauchee.com

Nous avons partagé cette lecture avec Stella de Bouquiner, retrouvez sa chronique en cliquant https://www.bouquiner.ch/8134-petite-de-sarah-gysler

LE MIROIR DES ÂMES

De Nicolas Feuz
Slatkine & Cie
Lu en juillet 2018

Résumé :

Plusieurs meurtres s’enchaînent dans la ville de Neuchâtel, la police soupçonne “Le Vénitien”, parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le magistrat Jemsen et sa greffière vont tout mettre en oeuvre pour arrêter ce tueur en série tout en démantelant un réseau mafieux.

Avis de NéLie :

Sous la plume de Nicolas Feuz on ne s’ennuie pas, un polar bien ficelé au rythme soutenu où les chapitres défilent à 200 à l’heure, nous constatons que l’écrivain connaît bien son sujet. La ville de Neuchâtel, nous ouvre ses bras du côté sombre ce qui nous donne pas franchement envie d’aller y faire un tour 🙂 et qui égratigne notre belle Suisse.
Les personnages sont attachants, les descriptions sont des plus réalistes ce qui nous laisse un goût amer de vérité. Nous avons perçu un changement dans l’écriture qui est plus fluide, est-ce le fait de ne plus s‘auto-éditer mais d’avoir signé avec les Editions Slatkine ? ce qui est plus que réjouissant pour la suite où nous retrouverons certains protagonistes en 2019 et nous met en joie.

!! Attention certaines scènes du livre peuvent choquer les âmes sensibles !!

NICOLAS FEUZ EN TROIS QUESTIONS

Quel ont été les changements pour vous dans le processus d’écriture de ce roman depuis que vous avez signé avec les Editions Slatkine ?
Avec mes précédents romans autoédités, j’avais quelques relecteurs et correcteurs, mais leur travail se limitait essentiellement à l’orthographe, la grammaire et la syntaxe. Par rapport à l’histoire, je bénéficiais de quelques conseils de leur part, que je suivais ou non. Avec Slatkine & Cie, la nouveauté pour moi a été un aller-retour régulier du manuscrit, avec des propositions de modifications plus profondes, notamment au niveau de la tournure française des phrases et du rythme. L’éditeur m’a, par exemple, suggéré de biffer un chapitre entier (ce sont de courts chapitres ; il y en a 83 au total). Cela m’a surpris au départ, mais il s’est avéré que c’était finalement une bonne idée s’agissant du rythme. En revanche, l’éditeur n’a pas touché à l’histoire, au scénario.

En 2019, nous allons retrouver certains personnages avec une nouvelle enquête ? ou une suite de l’intrigue du miroir des âmes ?
Je présenterais ce second tome comme une nouvelle enquête avec les mêmes personnages, plutôt qu’une suite, car l’intrigue du Miroir des âmes est close. Je viens de rédiger les trois quarts du premier jet de cette suite et je vais me rendre très prochainement quatre jours en Corse pour opérer des vérifications sur le terrain.

On aimerait savoir combien de pourcentage de vérité se cache dans votre histoire ?
Il est difficile d’évoquer un pourcentage de vérité, comme il est délicat de donner des exemples concrets pour ne pas spolier l’histoire. Je dirais simplement que le texte a été relu, corrigé et approuvé par trois policiers en fonction : un spécialiste de l’infiltration (formateur romand et lui-même personne de contact ou coverman), un spécialiste du renseignement (terrorisme et hooliganisme) et un spécialiste des réseaux albanais de prostitution. Maintenant, à ce jour, aucune bombe n’a encore explosé en plein centre-ville de Neuchâtel…

MON COEUR DANS LA MONTAGNE

De Manuela Gay-Crosier
Édition Plaisir de Lire
Lu en décembre 2017

Découverte Salon des Petits Éditeurs

Résumé :
En 1863, Mathilde passe l’été à l’alpage auprès de son mari violent. Arrive un mystérieux peintre anglais. Entre eux va naître une passion interdite qui mènera à la folie voir au crime.En 2005, Virginie travaille sur la préparation d’une exposition du peintre Edouard Milton avec l’aide de l’héritier de celui-ci ils font la découverte d’oeuvres inédites et d’un mystérieux carnet où apparaît une jeune femme. Virginie va plonger dans le passé du peintre pour découvrir l’identité de la jeune demoiselle.

Avis de Né : 6/6
Excellente lecture, j’ai eu beaucoup de plaisir à me plonger dans le valais du XIX siècle avec ses us et coutumes. L’auteur c’est très bien documenté sur les faits historiques et les difficultés de la vie paysanne. Elle nous emmène avec fluidité entre présent avec Virginie qui essaie de se reconstruire suite à une déception amoureuse et dans le passé de Mathilde, coincée dans une vie de dur labeur, de non-dit et de règle stricte. Nous trouvons ici tous les ingrédients d’une bonne intrigue sous la belle plume de Manuela Gay-Croisier. Personnellement, je me suis très rapidement attachée aux personnages qui sont pour certains touchants et d’autres cruels. Lors de cette lecture, j’ai eu une pensée pour toutes ces femmes qui se sont battues pendant des décennies pour notre liberté ce que nous ne devons pas oublier. Une lecture que j’ai énormément apprécié et que je recommande chaudement.

LONDON DOCKS

De Catherine May
Edition Plaisir de lire
Lu en janvier 2018

Rencontre et découverte lors de la journée du Salon des Petits Éditeurs en novembre 2017

Résumé :
1980, les Docks de Londres sont encore en friche, ces bâtiments abandonnés à leur sort sont le repaire idéal de tous ceux qui veulent rester cachés. Un lieu idéal pour commettre un crime, plusieurs cadavres sont découverts sur place. L’inspecteur Lynn Armitage, est amenée à y enquêter. Les meurtres se succèdent. Mais qui est ce serial killer ?

Avis de Né : 4.5/6
Un polar bien mené entre les docks et hôpital psychiatrique. Nous ressentons une certaine lenteur dans l’enquête lors de notre lecture, nous sommes dans les années 1980, pas d’internet pour effectuer des recherches, pas de téléphone portable pour atteindre d’éventuels témoins, bref l’inspecteur Armitage doit prendre son mal en patience pour coincer le serial killer qui sévit dans Londres. Les personnages ont des caractères bien trempés ce qui les rend touchant ! On s’attacherait presque à l’assassin ! Pour ma part un petit bémol sur la fin (chute) que j’ai trouvé plate et où il m’a manqué de l’action.

HANNAH

De Sarah Tschopp
Editions Encre Fraiche
Lu en novembre 2017

Rencontre et découverte lors de la journée du Salon des Petits Éditeurs en novembre 2017

Résumé :
La vie d’Hannah 5 ans va basculer lors du divorce de ses parents. A travers les yeux d’une petite fille on va suivre le changement de main et la découverte de sa nouvelle vie, j’usqu’au moment oû la maladie rattrape sa maman.

Avis de Lie : 5.5/ 6
On entre très vite dans l’univers d’Hannah, grâce au style d’écriture concis de Sarah Tschopp, sous sa plume on redevient enfant, même si je trouve que certain terme sont un peu trop adulte à mon goût (un des exemples : « Maman est pas contente du tout. Je la comprends, moi aussi je déteste les collants : ça descend tout le temps et ça gratte. Mais j’ai hate qu’elle mette sa robe de bourgeoise« ) Pour ma part, dans la bouche d’une enfant le mot bourgeoise serait remplacé par princesse. Le retour sur les années ’80 m’a fait réfléchir sur l’enfance mais également au rôle de parents et m’a ému aux larmes, étant moi-même mère, ce livre m’a transporté dans mes propres souvenirs. Mieux qu’une psychothérapie, ce petit bijou de livre vous fait réfléchir au rôle de la maladie au sein de la famille.

Avis de Né : 4/6
Pour ma part, j’ai eu des difficultés à me mettre dans l’histoire surtout quand Hannah se raconte enfants. J’ai nettement préféré les passages à l’âge adulte qui me paraissaient plus vrai, plus authentique. L’auteur décrit très bien l’incompréhension d’Hannah face à la maladie ce qui m’a permis de ressentir de l’angoisse et de la tristesse pour la fillette. Je vous conseille cette lecture toutefois si vous n’avez pas le moral mieux vaut vous abstenir !

Ô VOUS, SOEURS HUMAINE

De Mélanie Chappuis
Edition Slatkine & Cie

Résumé :
Un recueil de portrait de femmes, mères, filles, amantes, grand-mères, complices, jalouses, amoureuses, rivales des femmes d’ici et d’ailleurs.

Avis de Né :
J’ai assisté, début septembre au café Slatkine à Genève, à la lecture que Mélanie Chappuis a donné. Ce moment était intense car elle était, pour l’occasion, accompagnée d’une amie violoncelliste. Beaucoup d’émotions sont ressorties de cet instant de partage ce qui m’a donné une dimension plus subtile lorsque je me suis plongée dans le livre. J’ai dégusté chaque histoire comme un bonbon que l’on laisse fondre dans la bouche pour en apprécier sa saveur. Ce livre est un bel hommage à toutes les femmes du monde.

Avis de Lie :
Quand on plonge dans les récits de Mélanie Chappuis, on part pour un vrai moment de bonheur tout simple en compagnie de la vision des femmes, des maîtresses, des fillettes et des grand-mères. Des univers à chaque fois remplis de tristesse, de douleur et beaucoup d’émotion. Se sont réellement des petites histoires à lire, voir à picorer au fil du temps et des envies. Un plus pour la couverture tirée du tableau de Paul Gauguin, Aha Oe Feii, Eh quoi, tu es jalouse ?. Un subtil clin d’oeil qui fait référence au contenu du livre.Bref, une petite pépite à offrir à toutes les femmes qu’on aime ou .. qu’on déteste.

© 2018 2 Copines et des Livres